avant les ours

Et après tous les oiseaux morts,
Les ours sont venus
Tout d’abord, dans un rêve
Et puis dans les arbres
Et dans les visages des voitures
Et dans les mots d’étrangers

Assez, je me suis dit
Laisse-moi tranquille
Je dois être avec mes propres pensées, sans influence
Mais les ours n’écouteraient pas

Et alors j’ai bu, et ils se sont rapprochés
Je les ai ignorés,
Jusqu’à ce que je puisse ressentir leur souffle

«Pourquoi,» j’ai demandé
«Pourquoi? Pourquoi moi?
Et pourquoi moi maintenant, quand je suis tellement brisé?»

«Nous avons dû vous briser» ont-ils dit.
«C’était la seule façon de se refaire à nouveau,
C’était la seule façon de vous préparer pour ce travail»

Et maintenant, avec un souffle d’ours sur mon corps
On m’a dit que je suis prêt
Et même si je pense que je sais pour quoi,
Et même si je sais ce qui se passe,
Je manque les jours avant les ours

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s